Partagez | 
 

 FLASHBACK - The past is behind us - PV. AVA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Administratrice reine
de la pop
avatar
Messages : 106Sand : 137Date d'inscription : 04/09/2016Autres visages : Lily CollinsSexualité : HétéroOccupations : MercenaireAvatars : Sakura Haruno - Naruto

Deux sacs de farine empilés les uns sur les autres ; la chevelure encore humide par la pluie qui venait de se stopper aussi soudainement qu’elle n’était apparue. La demoiselle, la carotide saillante sous l’effort produit, avançait difficilement dans les allées pavées de « insérer nom lieu ». Transporter plus de cinq kilos n’était en soi pas si compliqué pour Joann, mais dès lors que le trajet dépassait les cinq minutes de marches, le défi était d’autant plus complexe. Le cœur battant, ses mains tenant fermement les paquets essentielles à la production de Avannah ; elle serpentait entre les rues, se pressant pour arriver le plus vite possible et pour ainsi optimiser le temps de fabrication et ses muscles se courbaturant déjà.

Depuis combien était-elle ici, dans ce monde, sans famille, sans toit fixe, sans rien. Elle ne comptait plus les jours. Plus de quatre mois. Certainement. Et combien de fois s’était-elle remerciée d’avoir réussie à se sociabiliser un minimum ; prenant de nombreuses fois sur elle pour ne pas une nouvelle fois piquer une crise de colère. Crises de colère qui l’avait ironiquement amené ici. Alors oui, elle s’était calmée ; se concentrant sur l’essentielle. L’argent. Un manque inconcevable dans ce monde et dans n’importe lequel d’ailleurs. Chaque jours, au réveil jusqu’au couchée, elle ne pouvait ne penser à autre chose. Comment faire lorsque votre bourse se trouvait dans la paume de votre main ? Lorsque le compte ne se faisait qu’en une fraction de seconde ; le temps de calculer combien de grain de riz elle pourrait acheter aujourd’hui.

Heureusement, la bonne vieille Ava lui laissait exécuter ses sales besognes, lui permettant d’avoir de quoi croquer dans une pomme au soir –histoire de se remplir l’estomac. Mais ce n’était certainement pas avec ses petits services qu’elle pourrait vivre correctement. La pâtissière était bien gentille d’accepter ses travaux qu’elle aurait pu faire elle-même. Mais la jeune fille était une fille ambitieuse, et pour l’instant, même si pour l’instant, lorsqu’elle s’installait dans la taverne fétiche des mercenaires, tout le monde la regardait avec de grands yeux. Bientôt. Oui, elle le savait. Bientôt il ne ferait plus attention à elle, et bientôt elle n’aurait plus à demander services à Ava. Elle pourrait s’acquitter de sa dette –parce que oui, à ses yeux, elle était endettée- et même, sait-on jamais, lui payer un repas !

Joann, avec une dextérité à toute épreuve, ouvra la porte avec son pied gauche, appuyant sur la poignée et faisant tinter la clochette, accrochée à la porte. De suite, sans plus attendre, elle se dirigea vers l’arrière-boutique, là où la magie opérait et où elle savait trouver la personne qu’elle cherchait. Posant avec délicatesse les paquets de farine dans un coin de la cuisine ; un petit sourire timide aux lèvres, elle huma l’odeur qui se dégageait des lieux :

« Huuum ; qu’est-ce que tu nous fais ? Ça sent vraiment bon…. Tu sais… Merci encore de me dépanner ; sans toi, je crois bien que je serais en train de faire la manche dehors ahah… essaya-t-elle d’ironiser. »
I’m seeing the pain, seeing the pleasure Nobody but you, ‘body but me, ‘body but us
Bodies together I’d love to hold you close, tonight and always I’d love to wake up next to you I’d love to hold you close, tonight and always I’d love to wake up next to you.
513 words
@Ava
Sujet: FLASHBACK - The past is behind us - PV. AVA Jeu 15 Sep - 16:14

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 28Sand : 46Date d'inscription : 06/09/2016Sexualité : Hétérosexuelle, légèrement curieuse.Occupations : Pâtissière.Classe : //Avatars : Oc de Kuvshinov ilya (irl : Ginnifer Goodwin)Age : 22

Jo' & Ava
FLASHBACK - The past is behind us

Un tablier fermement accroché à la taille, de la farine sur le bout du nez et sur les joues, Avannah est en train de confectionner quelques douceurs pour son plaisir personnel. Pâtisser évite à la jeune femme de penser. Penser à son fils en train de vivre un calvaire avec son démon de père.
Cheyenne le sait. Elle se souvient très bien du coup de téléphone de son fils, lui demandant de venir le chercher.  Elle a l’impression de l’avoir abandonné à son triste sort. Qu’elle mère indigne elle fait. Ses pensées deviennent de plus en plus sombres. Son moral dégringole dans les pénombres.

Un coup de rouleau sur le plan de travail fait revenir l’anglaise dans le monde des songes. Loin des ruelles peut accueillante de ses pensées. Elle s’était promis de penser à autre chose. De feindre la joie et la bonne humeur. Essayer d’aller de l’avant. Elle sait qu’elle va retrouver son sucre d’orge. Elle doit donc se concentrer sur son boulot et la vie qu’elle mène ici.
C’est donc en s’efforçant de penser à autre chose qu’Ava se remet à travailler la pâte de ses petites tartelettes aux fruits. Passant le rouleau en bois dessus pour les aplatir le plus possible. Les saupoudrant de farine pour ne pas qu’elle colle. Et pour finir, les disposer dans des moules et les piquer pour pas que la pâte gonfle à la cuisson.
Place maintenant aux fruits à la couleur vive. Fruits qui chatouillent le nez d’Ava avec leur odeur des plus alléchantes. Donnant à la demoiselle, l’envie de croquer à pleine dent dedans.

La cloche du magasin tinte. Informant la brune qu’une personne vient de pénétrer dans la boulangerie. Ava n’a pas peur. Un coup d’œil à la pendule lui informe que c’est la livraison de farines qu’elle attendait. Elle ne s’arrête donc pas dans sa confection de tartelette. Coupant les fruits en deux pour les poser sur la pâte.

Quand la livreuse franchit la porte de la cuisine, Ava lui lance un petit sourire amical, sans que ses mains n’arrêtent de travailler. Elle souhaite finir tout ceci avant que la pluie, dehors, se remette à tomber en de fine goûte sur la ville.  Avannah n’en oublie, cependant, pas d’écouter la demoiselle aux cheveux roses. Joann. Une femme charmante qui a la gentillesse de faire toutes les tâches qu’Ava a du mal à effectuer. Contre rémunération bien entendu.

« Je suis en train de préparer des tartelettes aux fruits. Des tartes aux chocolats  sont en cours de cuisson. Si tu veux y a des brioches aux sucres qui vienne tout juste de sortir de sur le feu. Prends en, si tu veux goûter. Tu me diras ce que tu en penses. »

Les remerciements de Joann fait chaud au cœur à la brune, mais pas nécessaire. Ava ne se voyait pas laisser Joann seule dans la rue. Faire la manche pour se nourrir. Alors qu’elle a besoin d’un coup de mains. Même dans cet univers, il faut se serrer les coudes.

« C’est plutôt moi qui dois te remercier. Je n’aurais pas pu transporter ces sacs. Tu viens de me sauver la mise.» Et comme tout travail mérite récompense. « Regarde dans le pot de confiture sur l’étagère à ta droite. Il doit y avoir la somme qu’on avait convenu pour la course. » Et même un peu plus. La générosité d’Ava est sans limite. « Prend tout. » Avannah termine de disposer les fruits. La rêveuse prend un morceau de tissus pour s’essuyer les mains.  Et demande à la rose. « Tu n’as pas eu trop de difficulté ? »
© ASHLING POUR EPICODE


Sujet: Re: FLASHBACK - The past is behind us - PV. AVA Lun 19 Sep - 11:10

_________________
    I miss you ♥ ©endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administratrice reine
de la pop
avatar
Messages : 106Sand : 137Date d'inscription : 04/09/2016Autres visages : Lily CollinsSexualité : HétéroOccupations : MercenaireAvatars : Sakura Haruno - Naruto

Une douce odeur de sucre mélangée à celle du chocolat noir se diffusait dans la pièce, emplissant les narines habituées à l’air malsain des bars remplis de pochtrons. La mercenaire s’époussette partiellement essayant discrètement de détendre ses muscles ankylosés ; en vrai, elle a honte. Elle qui se dit mercenaire depuis maintenant un an, elle en vient à demander l’aide à autrui, si la elle du passé la voyait en ce moment-même. Comment réagirait-elle ? Elle se foutrait d’elle-même, une sale gosse ; une vrai sale gosse. Sans aucune vergogne, une garce. Une vraie. Une vraie langue de vipère au regard mauvais, aux habitudes malsaines. Un coquard par-ci, une lèvre pétée par-là ; elle n’avait vraiment pas froid aux yeux. Non, en y réfléchissant, Joann n’avait pas honte de ce qu’elle avait été il y a de cela peu de temps ; c’était elle, elle l’était toujours, au fond. Ce n’est pas une semi-mort qui la changerai autant. Mais elle avait changé ses priorités ; pensant plus à sa propre alimentation qu’à ses disputes sans queue ni tête ; celle qui ne finissait inexorablement que par les poings.

Voulait-elle partir de ce monde d’abord ? Au final. Elle n’en savait rien. Plusieurs fois elle s’était posée la question. Plusieurs longs moments de solitude à broyer du noir. A peser le pour et le contre. Mais au final, tout ce qu’elle avait sur Terre, c’était son frère qui lui avait dit d’aller se faire littéralement foutre par son putain de fou-furieux de patron ; les dépenses incontrôlables de sa mère et ses dettes ; sa liberté conditionnelle. Peut-être valait-il mieux rester ici. Et ne plus y penser. A cette main qui s’était abattue dans son dos, en traître. Ce coup de couteau l’ayant privé de son futur incertain. Cette main maladivement jalouse de sa relation avec son mari ; tenant une arme blanche avidement, la pupille illuminée par la haine. Après tout elle avait le droit. Sa jalousie était réfléchie. Elle les avait pris sur le fait ; dans une position inconfortable. Elle était arrivée au moment moment ; au moment où ça faisait le plus mal, le plus rager. A moitié à poil assise sur un tabouret, au milieu du salon, une tasse de café en main. Ce regard qui avait changé si vite dans les yeux de la femme, la surprise, l’incompréhension, la colère, la haine. Schéma typique de la femme cocue.


Joann regardait attentivement les mains de la pâtissière ; examinant avec attentions ses faits et gestes. Se perdant dans ses pensées doucement. La voix douce de la jeune femme la réveille quelque peu de son « sommeil ». Son regard coulissa lentement vers un pagne remplie de brioches. Silencieusement, elle prit une brioche pour la manger, appréciant le goût de celui-ci :

« Toujours aussi bon, hum. »

Elle finit rapidement la brioche, n’ayant rien mangé de consistant depuis plus de quinze heures :

« Non, mais t’inquiète, c’est rien. ça me fait les muscles justement c’est parfait pour ce que j’ai ; dit-elle en se dirigeant vers le pot de confiture en question, faisant pleinement confiance à la demoiselle, elle prit simplement soin de mettre les sous dans ses poches. Non non, il n’y avait personne dehors grâce au temps, j’ai pu aller assez vite. »

Elle avait un peu douillé aux niveaux de ses épaules mais bien trop fière pour l’avouer, elle n’avait préféré rien dire, ne voulant pas que la brune ne se soucis bien plus d’elle. Eh bien, son travail était maintenant finie. Elle s’apprêtait à partir, mais une question lui brûlait la langue, depuis bien trop longtemps. Et la clientele ne voulant pas affluer à cause du temps, elle aurait tout le temps dont elle voulait disposer :

« Dis. Tu. Tu es bien humaine hein ? Enfin, tu as eu une vie avant celle-ci, non ? »
I’m seeing the pain, seeing the pleasure Nobody but you, ‘body but me, ‘body but us
Bodies together I’d love to hold you close, tonight and always I’d love to wake up next to you I’d love to hold you close, tonight and always I’d love to wake up next to you.
513 words
@Ava
Sujet: Re: FLASHBACK - The past is behind us - PV. AVA Dim 25 Sep - 18:49

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Sujet: Re: FLASHBACK - The past is behind us - PV. AVA
Revenir en haut Aller en bas
 
FLASHBACK - The past is behind us - PV. AVA
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Why Haiti Can't Forget Its Past
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» [RP Flashback] Entre Nymphomanie et Psychopathie...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» /!\ Grosse Quête ! Besoin de personnes [ FlashBack HRP ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Royaume des Songes :: “ Le Royaume :: Hypnos :: quartier du sud :: La rosée sucrée-
Sauter vers: