Partagez | 
 

 « Dear Diary... » ▬ Junon V. Delys

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité

Junon
V. Delys
& Mystic
« Dear Diary... »

La lucidité a remplacé la rage. La lucidité est la nouvelle forme de rébellion. Une haine immobile, un miroir brisé.

Cette grande étendue vaste, je l'ai parcouru tellement de fois... Mais elle était toujours aussi enrichissante à chaque visite. Des pauvres âmes en perdition qui ne demandaient qu'à être cueilli. Certains s'y retrouvaient par dépits. D'autres s'étaient simplement perdue et enfin, quelques-uns cherchaient simplement une issue à ce carnage. Ils ne le savaient pas, mais ils étaient la clef de la rébellion. Cet espoir que je leur offrais, il était si fragile, mais il devenait fort. Nous étions de plus en plus nombreux. Et nous continuerions de l'être.

Aujourd'hui, je me retrouvais une nouvelle fois dans ce désert. J'y marchais avec sérénité et je constatais les dégâts de notre Royauté actuel. Des insignifiants êtres qui se berçaient d'illusions, nageaient dans l'or tandis que ma ville, ma région mourrait sous les assassinats et la pauvreté. C'était l'anarchie ici-bas, mais on préférait fermer les yeux. La vie était plus facile ainsi.

Pour moi, je savais que le peuple préférait écouter des personnes qui vivaient comme elles, plutôt qu'un ménestrel envoyé par Messire et Madame. J'étais leur porte-parole. Le chef d'une rébellion qui approchait grandement. J'étais impatiente. J'avais évidemment hâte de pouvoir poser mon fessier de pouilleuse sur ce trône de soie. Exécutés les tyrans et ainsi délivrée la richesse cachée à Nirjana. Le chaos ne régnerait plus et on m'acclamerait encore comme une sauveuse. Et ce, pour longtemps.

Je longeais toujours cette étendue désertique décorée de ruines, de personnes qui se cherchaient une raison. C'était le moment de montrer à tous qu'une vie meilleure existait. Mais il fallait se battre pour l'obtenir. Je m'avançais donc vers un grand pilier. Il était renversé mais massif. Le sable l'avait recouvert en grande partie mais il restait le support le plus haut et imposant pour lancer un cri de guerre. Je m'élevais grâce à mon pouvoir jusqu'à celui-ci, dans une grâce que je ne m'expliquais puis me tenais là, debout à scruter le futur public.

« - Écoutez-moi ! » M'écriais-je une première fois. « - Écoutez le récit d'une pauvre qui veut se battre pour survivre ! » Ma voix était portante mais s'était apaisée sur la fin. Une comédie que je répétais, répétais, répétais et qui marchait à tous les coups. « - On m'appelle Mystic. Je suis née à Nirjana, dans la dépouille, les vols, les meurtres, l'anarchie. Tous ça parce que nous sommes une région pauvre. On aurait pu aller ailleurs, prendre son envol pour un monde meilleur, mais à quoi bon ? Nous serions vus comme des clochards et ce titre nous suivra... Car nous n'avons pas d'argent, à peine de quoi faire un troc, et ce,... Pour tenter de nous maintenir en vie... Pendant une semaine, à tout cassé ? Et pendant ce temps ? Vous savez ce qui est le pire ? C'est que la Royauté se joue de nous. Fermant les yeux sur notre situation car elle préfère garder sa richesse plutôt que de la partager afin de rendre notre vie plus confortable. » Je marquais un temps de pause totalement calculé. « - On m'appelle Mystic et je suis l’interprète d'une rébellion en approche. Vous aussi, battez-vous pour ce que vous voulez. Arrêtez de vous faire traiter, tyranniser, montrez-nous que vous avez la force nécessaire pour abattre l'ennemi ! » La voix était devenue claire, ardente, prononçant chaque syllabe comme si elle était un couteau aiguisé à souhait. « - MONTREZ MOI QUE NOUS EN VALONS LA PEINE ! » Criais-je enfin.
Sujet: « Dear Diary... » ▬ Junon V. Delys Ven 7 Oct - 10:12
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 29Sand : 52Date d'inscription : 07/09/2016Autres visages : Sawajiri ErikaSexualité : Inconnue.Occupations : VagabondeAvatars : Oc - Tae4021



Dear Diary.


Mystic x Junon.



Ce monde, si parfait aux yeux des nouveaux arrivants, échappant au chaos de l’entre-vie, devenait un tumulte de peur et de sang lorsque les frontières de ce désert sans fin s’évadaient au loin. Juron se jurait d’y revenir tous les deux mois afin d’apporter de l’aide aux plus démunis, dans ses élans altruistes que personne ne saurait expliquer. Quelle fut son horreur quand à son retour, certains familles avaient disparues ? Immense. Qu’attendais la Royauté pour agir ? Où était passé ce Robin des Bois que l’on connaissait des livres ? C’était à croire que la magie était synonyme de tyrannie. A qui la faute ? Quelques-uns blâmeront les innocents, d’autres les coupables pour au final se rendre compte qu’héros, salauds sont de biens grands mots. Le vent s’engouffrait dans ses cheveux violines, les yeux assassinés sous le joug des quelques mèches rebelles, un soupir inaudible vint se faufiler entre ses lèvres rosées et enfin, elle arriva à se poser au milieu d’une foule, emportée par les âmes appauvries et sales de cette région.

Elle suivait le troupeau, les gens accouraient dans le sens contraire. La besace sur les hanches, toujours cette robe en cache-coeur brune montrant clairement qu’elle ne venait pas d’ici, la demoiselle se sentit subjuguée et ne put que constater avec admiration la présence de cette petite femme à la chevelure barbe-à-papa. Depuis quand parlait-elle ? Depuis quand régnait-elle sur ce pauvre pilier en ruine, aux abords - si seulement le mot était juste - de ce village ? Qu’importe, sa voix était claire, brûlante et dévorée par une envie palpable depuis ce public déchaîné. Prêt à mourir pour l’espoir. La rêveuse écoutait attentivement, prise dans le scénario le plus inconcevable d’un conte pittoresque. Tous brandissaient leurs bras comme un symbole de victoire. Tous acclamaient dans des sifflements. Il ne fallut qu’un seul cri de la part de la prétendue Mystic pour mettre en vrac toute une population.

Pourtant, Junon ne parvenait pas à ignorer ses propos. Egoïstes, crus et manipulateurs, cependant une part de vérité se dissimulaient sous ceux-ci. Indéniable. Aucun d’eux n’avait choisi de partir pour tenter une nouvelle vie, alors c’est pour cela que la brunette revenait à rythme quasi-régulier, pour leur venir en aide sans les pousser à accéder au vice. Des réfugiés. Des incompris. Elle ne savait pas, mais son seul métier consistait à rendre la vie meilleure, aucun change ne lui était garanti. Un payement sentimental quand les plus jeunes lui offraient leur caillou préféré en remerciement, un poignard émotionnel quand les anciens racontaient leurs années d’or. Elle touchait de ses fins doigts la sacoche remplie d’aliments impérissables, de bijoux volés, de textiles brodés durant ses voyages. L’amertume. Se pourrait-il qu’elle ne soit que le pion d’une Royauté ? Prise au piège en se disant salvatrice ? Migraine soudaine quand la foule se dissipa peu à peu, clamant les exploits de cette rebelle engagée.

Peu à peu, elle resta seule au milieu de cette plaine de sable, lâchant prise de son cuir brun et fixant attentivement la rose. Ses poings se serrèrent devant l’injustice, ses yeux se plissèrent face à sa faiblesse. La miss Delys souhaitait redevenir celle d’antan, celle qui aurait pu tout perdre pour ses convictions. Néanmoins, aucune n’était restée en elle.

Et que ferez-vous quand ils périront sous les soldats royaux ? balbutia-t-elle doucement.

Tiraillée entre deux sentiments. L’amour et la haine. La sécurité et l’anarchie. L’oppression et la liberté.

A croire qu’elle était déjà morte.



hrp:
 
Sujet: Re: « Dear Diary... » ▬ Junon V. Delys Dim 16 Oct - 15:07
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
« Dear Diary... » ▬ Junon V. Delys
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dear Diary ~ Elanore Loyld
» Dear Diary ... ▬ Lyleïa
» oh dear diary, i met a boy he made my dull heart light up with joy △ bob&alice ♡
» Dear Diary... Mes aventures.
» My Dear Dark Diary

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Royaume des Songes :: “ Les alentours :: Nirjana :: désert en ruine-
Sauter vers: